Vous aimeriez un emploi passionnant, en accord avec vos valeurs? Assistez à notre prochain webinaire GRATUIT pour voir les 3 secrets qu’utilisent les meilleurs pour trouver des jobs de rêve.

 

Récemment, je vous disais ici que la photo était maintenant un must avec votre CV

Ce que je ne vous ai pas dit, c’est que c’est vrai SI, et seulement si, vous le faites COR-REC-TE-MENT.

Malheureusement, je dirais que 4 personnes sur 5 qui ajoutent une photo sur leur curriculum vitae le font tout croche… ce qui a exactement l’effet contraire.

Ça leur nuit!

Dans cette deuxième partie sur les photos de CV, je vous montre donc les cinq photos à éviter (avec des exemples) qui forcent un recruteur à rejeter le CV — sans même vérifier si le candidat a le profil recherché.

Pourquoi et quand mettre une photo dans un CV?

La première chose à comprendre est: pourquoi une photo est-elle un plus dans un CV. Il existe plusieurs raisons. Mais nous allons nous limiter à la principale aujourd’hui.

En moyenne, un employeur consacre moins de 10 secondes par CV.

Vous avez bien lu, on parle de secondes, pas de minutes.

C’est fâchant quand on pense aux heures, voire aux journées que vous avez consacrées à faire et refaire votre CV… mais c’est la réalité.

Ce que les études démontrent, c’est que l’œil humain est d’abord attiré par les visages. Dans une foule, nous avons la capacité de voir et d’analyser des centaines de personnes en quelques secondes. On peut ainsi reconnaître des amis en un rien de temps.

Un pile de CV, c’est essentiellement des pages et des pages de texte.

Il n’y a rien pour attirer notre œil.

Et, même quand il y a certains éléments graphiques, rien n’est plus mémorables et attrayant qu’un visage.

Mieux, entre deux visages, un qui nous regarde et l’autre qui a un regard fuyant, nous allons être d’abord attiré par le visage qui nous regarde.

Le but, donc, d’une photo est de vous faire gagner de précieuses secondes pour qu’un recruteur passe plus de temps sur votre CV que sur celui d’un autre.

Comprenons nous bien: sauf dans de rares cas, ce n’est pas la photo qui va vous donner l’entrevue. Mais elle va arracher quelques secondes précieuses pour que l’employeur s’informe davantage sur vous.

Cela dit, et ce que je vais dire est très important, la plupart des gens qui ajoutent une photo le font de manière maladroite.

Et ça joue contre eux.

Voici 5 types de photos que vous voulez éviter à tout prix…

1. La photo Facebook

Éviter les photos d’amis, selfies (sauf exceptions), photos où on ne voit rien, avec casquettes, lunettes et autres toupets qui vous cachent.

Ça ne fait pas très sérieux.

2. La photo cheap

La plupart des photos de CV entrent dans cette catégorie. Je ne sais pas si c’est parce que le photographe de Sears offre un rabais de groupe aux chercheurs d’emplois, mais si vous êtes mal éclairés, que le background est laid ou distrayant à l’œil, si vous avez le même air que sur votre passeport, oubliez ca. 

3. La photo discriminante

Ici, on va être transparent et aborder un tabou. Oui, la photo est une arme à deux tranchants, et elle peut jouer contre vous, particulièrement si vous êtes dans un groupe vulnérable.

On pense tout de suite aux immigrants et aux handicapés, mais ça peut aussi être vrai si votre photo vous donne un air de nerd, de gais, de déficient ou d’étrange.

Bref, si vous croyez être victime de discrimination à cause de votre photo, la solution facile est de l’enlever. Mais je ne crois pas que ça change quoi que ce soit.

En réalité, le mécanisme traditionnel d’envois de CV est conçu pour vous rejeter facilement (avec ou sans photos). C’est pourquoi il faut adopter une autre approche…

(Nous présenterons en détail cette approche dans le prochain webinaire. Cliquez ici pour réserver votre place. C’est gratuit.)

4. La photo racoleuse

Sérieusement?

À moins que le rôle ne l’exige (danseuse dans un bar?), il y a une ligne à ne pas franchir.

5. La photo expirée

Une autre catégorie que l’on voit souvent. Évitez les photos qui vous font paraître 10 ans plus jeunes… parce qu’elles ont été prises il y a 10 ans!

Si vous n’avez plus votre taille d’athlète, si vous avez perdu vos cheveux ou si vous avez changer de couleur de teinture, assurez-vous que votre photo reflète la réalité.

Dernier conseil : évitez d’encadrer votre photos avec des lignes et des motifs. Mieux vaut garder l’image simple pour qu’elle respire et attire l’œil du lecteur comme un aimant.

Vous n’avez pas à dépenser 300$ pour une photo professionnelle

Dans ma carrière, j’ai dû faire facilement une dizaine de sessions photos avec un photographe professionnel (pour mes livres, mon site web, un magazine, des articles, etc.)

Chaque fois, le photographe prend entre 300 et 500 photos, et j’en choisi quelques-unes avec lui qu’il soumet au directeur photo.

Or, de toutes ces sessions, et de ces milliers de clichés, j’en utilise seulement deux ou trois encore aujourd’hui, parce que les autres ne sont tout simplement pas à la hauteur.

Pas parce que le photographe est mauvais.

Mais parce qu’il y a une part de circonstances et de chances dans une bonne photo.

Aussi suis-je arrivé à des résultats très intéressants simplement avec un téléphone intelligent et plusieurs essais. Il est facile (et ça ne coûte rien) de faire des milliers de clichés avec un tel appareil, dans toutes sortes de conditions.

C’est, à mon avis, un moyen beaucoup plus sûr, et certainement plus abordable, de réussir LA bonne photo.

Essayez-le pendant les prochains jours. Après, vous aurez deux options:

  • Soit ça marche, et vous économisez 200 à 300 $ pour une photo professionnelle.
  • Soit ça ne sert à rien, dans quel cas vous pourrez toujours faire appel au photographe professionnel…

Bref, vous avez tout à gagner!

Votre curriculum vitae est-il facile à ignorer?

Si vous aimeriez avoir de l’aide pour revoir votre CV, contactez-moi à l’aide de ce formulaire.

Alternativement, vous pouvez faire ce mini-quiz pour voir si votre CV est réellement… remarquable!

— Jean-Sébastien